mardi 30 octobre 2012

Satô Haruna, Ichi no hi, vol. 2

Satô Haruna 佐藤春菜, Ichi no hi いちのひ [Le premier du mois], vol. 2, Tôkyô, auto-édition, 2012 
14,8 x 21,2 cm, 28 pages
Une contrainte simple régit la production de la série « Ichi no hi » のひ [Le premier du mois] de Satô Haruna 佐藤春菜 (née en 1986) : chaque image produite, quelle qu’elle soit, doit être prise le premier du mois. Passée cette règle, la photographe ne se limite aucunement quant aux sujets, aux thèmes ou aux motifs photographiés, tant que la date inscrite en bas du tirage indique le chiffre 1.
Satô a commencé ce projet en février 2011 et elle en a jusqu’à présent tiré trois minces volumes auto-édités. Chacun d’eux compile les clichés de cinq mois de prises de vue, classés chronologiquement, auxquels Satô adjoint quelques courtes pensées reproduites en regard des photographies pour les accompagner. On n’y trouve aucune image spectaculaire, aucune image particulièrement impressionnante, mais plutôt la vision brute de son quotidien, sans effets pour le sublimer ni l’idéaliser.
Contrairement à de nombreux jeunes photographes japonais qui s’intéressent au quotidien et au banal, inspirés fortement par les œuvres de Kawauchi Rinko ou de Sanai Masafumi, et ne débouchant le plus souvent que sur des clichés couleur à la fois mièvres et sans intérêt, le choix de Satô de travailler au noir et blanc s’avère salutaire. Le noir et blanc a ici un rôle égalitaire : il unifie les teintes pour que chaque image s’insère à la suite des autres, tout en amenuisant le nombre d’informations contenues dans chaque photographie. Mais c’est justement grâce à ces insuffisances volontaires que le livre résonne dans l’esprit du lecteur.
Pour en savoir plus :

Le site de Satô Haruna

Présentation du premier volume sur le blog One Year of Books

Les volumes d’Ichino hi sont disponibles sur PH (tirés à 250 exemplaires).

1 commentaire:

  1. Blog aussi bon que le votre :
    http://blog.livedoor.jp/sokyusha/archives/51961018.html

    RépondreSupprimer